Imprimer la page Retour

WebForm
C'est dans les fûts de chêne que va reposer et vieillir le Cognac. La confection d'un fût de Cognac relève d'une technique ancestrale qui frise la perfection. De la sélection du bois de chêne à l'assemblage des fûts, rien n'est laissé au hasard pour que, pendant de nombreuses années, le Cognac prenne le meilleur du fût.
La tonnellerie

Le choix du bois
Une eau-de-vie ne peut devenir Cognac qu'après une lente maturation dans des fûts de chêne dont le bois aura été sélectionné pour ses propriétés naturelles et sa capacité à les transférer au contact de l'alcool, lui donnant ainsi sa couleur et son bouquet.

Le Cognac vieillit exclusivement dans des fûts en bois de chêne. Ce chêne peut avoir différentes origines et provenir de différentes espèces (sessile ou pédonculé par exemple) ou de différents modes de sylviculture (par exemple « hautes futaies » ou « taillis sous futaies »).

Ce bois a été choisi en raison de sa dureté, de sa faible porosité et des principes extractifs qu'il renferme.

Haute technicité La fabrication d'un fût dans lequel une eau-de-vie va devenir Cognac, relève d'une série d'interventions de très haute technicité que les tonneliers se transmettent de génération en génération. Ils y mêlent l'adresse et le coup d'œil avec l'utilisation d'outils très anciens toujours en usage.

Visionner la vidéo






 

Imprimer la page Retour