Imprimer la page Retour

WebForm
Suite aux dernières estimations de récolte, le Comité Permanent du Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC), la section Organisme de Défense et de Gestion (ODG) du BNIC ainsi que l’instance consultative régionale de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (CRINAO) ont validé un rendement annuel Cognac de 14,64 hl d’alcool pur par hectare.
Cognac : un rendement annuel 2019 de 14,64 hectolitres d'alcool pur par hectare (hl ap /ha)
28/08/2019
Cognac, mercredi 27 août 2019 : communiqué de presse du BNIC


Du fait des dernières prévisions de récolte de la Station Viticole du BNIC et afin de soutenir la croissance des expéditions de Cognac (hausse de + 2,5 % en volume et + 6,9 % en valeur sur la campagne 2018-2019), le rendement de la filière Cognac est fixé collectivement par les viticulteurs et les négociants à 14,64 hl AP/ha pour la récolte 2019.

Ce rendement annuel ainsi que l’utilisation des stocks de réserve climatique (*) contribueront à approcher l’objectif de production de 922 411 hl AP pour cette même année.

Il s’appuie sur un potentiel de récolte estimé à ce jour à plus de 90 hl/ha, avec une forte disparité entre les parcelles. En effet, alors que la campagne précédente a été marquée par des conditions climatiques exceptionnellement bonnes et par une reprise post gel 2017 de la vigne, la campagne 2019-2020 a, quant à elle, connu un épisode de gel début mai qui a affecté environ 15 % du vignoble et en conséquence la récolte à venir.

L’élaboration des cognacs s’étendant sur un cycle long (de plusieurs années), la récolte de la campagne pourra être compensée par les récoltes à venir.

Les vendanges démarreront dans le courant de la deuxième quinzaine de septembre dans le vignoble.

La filière Cognac souhaite poursuivre le développement de la capacité de production des exploitations viticoles en leur donnant dès aujourd’hui la possibilité d’agrandir leur vignoble. Une dynamique d’augmentation de la surface du vignoble au sein de sa zone d’appellation (« redimensionnement ») a été accélérée en 2019 avec un objectif d’environ 10 000 hectares de plantations nouvelles sur 3 ans : 3 474 hectares attribués pour 2019, 3 398 hectares demandés pour 2020 et autant en 2021.

* Stock de réserve climatique disponible de la filière : 109 000 hl AP

À propos du BNIC
Le BNIC, Bureau National Interprofessionnel du Cognac, représente, développe et protège l’Appellation d’Origine Contrôlée Cognac en France et dans le monde. Dans les 150 pays où le Cognac est présent, cette AOC confère au consommateur la garantie d’une eau-de-vie d’exception. Composé à parité de professionnels de la viticulture et du négoce, le BNIC est le lieu de concertation et de décision de près de 4 300 viticulteurs, 120 bouilleurs de profession et 280 négociants de l’appellation. L’interprofession agit au service de l’intérêt des producteurs et des consommateurs dans une préoccupation constante de responsabilité vis-à-vis de tous les publics de l’appellation. L'aire de production du Cognac, délimitée par une appellation d’origine contrôlée, couvre plus de 78 000 hectares de vignes s'étendant sur la Charente-Maritime, une grande partie de la Charente et quelques communes de la Dordogne et des Deux-Sèvres. La filière Cognac est la première à l’export, en termes de valeur, dans le secteur des vins et spiritueux français avec un chiffre d’affaires évalué en août 2019 à 3,4 milliards d’euros.



Contact, renseignements
Flora CLEMENT
BNIC
+33 (0)5 45 35 60 25
fclement@bnic.fr

Marie-Véronique Chalas
BNIC (Bureau National Interprofessionnel du Cognac)
05 45 35 60 24
mchalas@bnic.fr
Internet : www.cognac.fr

 

Imprimer la page Retour