Imprimer la page Retour

WebForm
L'ambroisie, plante exotique allergisante, peut envahir des parcelles de vignes entières si elle n’est pas gérée à temps. Viticulteurs, apprenez à l'identifier et signalez sa présence à la FREDON Poitou-Charentes, chargée du plan national de lutte depuis 2017.
Ensemble, luttons contre l'ambroisie !
03/07/2019

L'ambroisie à feuilles d'armoise (Ambrosia artemisifolia), est une plante exotique envahissante dont le pollen est fortement allergisant et qui est apparue pour la première fois en France à la fin du XIXe siècle.

Etant donné les enjeux de santé publique, un plan national de lutte a été mis en place en 2017 afin de coordonner des actions de lutte. En Nouvelle Aquitaine c’est la FREDON* Poitou-Charentes qui a été chargée de cette coordination par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Ambroisie : apparition des influorescences en juillet
Ambroisie : apparition des influorescences en juillet
Cette plante allergisante, peu exigeante, se développe sur tout type de sols et en particulier les terrains nus ou peu couverts tels que les bords de route ou de rivière, les zones de travaux, les parcs et jardins, mais aussi les parcelles cultivées comme la vigne.

L’ambroisie est donc également problématique pour le monde viticole où elle peut envahir des parcelles entières de vignes si elle n’est pas endiguée à temps. Des signalements ont été effectués dans certaines parcelles. Le plus souvent, il s’agit de pieds isolés en bout de rang, mais de nouvelles plantations peuvent aussi être totalement envahies.

A partir de juin, les plantes sont facilement reconnaissables. Pouvant mesurer jusqu’à 2 m de hauteur, l’ambroisie à feuilles d’armoise a ses feuilles vertes des deux côtés (et non blanches à l’envers comme c’est le cas pour l’armoise commune avec laquelle on peut la confondre) et n’a pas d’odeur particulière quand on les froisse. Les fleurs, situées en épis au bout des tiges sont petites et jaune verdâtre.

Afin de limiter l’émission de pollen allergisant et de graines, la destruction des plants d’ambroisie doit donc absolument intervenir avant sa floraison qui a lieu vers la mi-juillet. Le mode de destruction doit être adapté à la quantité de plants présents ainsi qu’à la nature de la parcelle.

La plateforme « Signalement Ambroisie » est un dispositif participatif permettant à chacun d’identifier des plants d’ambroisie et de les signaler.

Composé d’un site internet, d’une application mobile, d’une ligne téléphonique ou encore d’un email dédié, la plateforme « Signalement Ambroisie » permet de réaliser des signalements de la plante par différents canaux.


Le but de ce plan de lutte est de faire un état des lieux et d'accompagner chacun dans la gestion de cette invasive.
Une formation peut également être organisée sur cette thématique.

LUTTE CONTRE L'AMBROISIE : UN ENJEU DE SANTÉ PUBLIQUE !
Le pollen d’ambroisie provoque d’importantes réactions allergiques chez les personnes sensibles, qui se manifestent par des rhinites sévères associées dans certains cas à des conjonctivites et à des troubles cutanés de type urticaire et eczéma. Quelques grains de pollens d’ambroisie dans l’air suffisent pour provoquer des symptômes chez les personnes sensibles, sachant que chaque pied d’ambroisie produit des millions de grains de pollen chaque année et également des milliers de graines responsables de l’extension de la plante les années suivantes (les graines peuvent germer jusqu’à 30 ans plus tard !). Plus d’informations sur www.ambroisie.info

*FREDON : Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles

Contact, renseignements
Aude MATHIOT
FREDON Poitou-Charentes
09 77 02 33 38 / 07 71 15 57 46
aude.mathiot@fredonpc.fr
Internet : www.signalement-ambroisie.fr/
Adresse : 69 Rue de Bellefonds - 16100 Cognac


 

Imprimer la page Retour